Jamais je n’ai osé te le dire

Ennuyé parce que je désire

 

Te savoir, te sentir près de moi

Avoir ce contact tant de fois.

Impuni pour avoir déclaré

Mon amour à ton coeur enfermé

En secret j’ai libéré ma flamme.

Morte est ma fidélité aux fleurs

Immortel je suis donc pour ton coeur.

A tes services je m’investis

Trop fidèle aux devoirs de la vie

 

Ecluse de mon soleil divin

Je t’aime avec un amour sans fin.

 

D30J..14321531

Lire la première lettre de chaque phrase de haut en bas puis de bas en haut en s’arrêtant au milieu.

 

La femme

 

Elle est une oeuvre d’art

Que l’homme aime sculpter

Des caresses aux soirs

Qui la font tant briller

 

Une pomme qu’il croque

La nuit à pleines dents

Où de suite il suffoque

De baisers ronronnants

 

C’est aussi une plante

Si tendre et si fragile

À la morsure lente

Profonde d’un reptile

 

De ses mains la polit

Avec un antidote

L’arrose, elle mûrit

Devient une antilope

 

C’est une belle histoire

Dont l’amour est le fruit

Fait d’argent et d’ivoire

Avec beaucoup de bruit

 

Une simple colombe

Agréable à toucher

De plaisir, une bombe

Où il aime coucher

 

Mais c’est aussi un lit

De sensualité

Un véritable nid

Chaleur accentuée

 

Avec leurs yeux perdus

Ils parlent une autre langue

Sous une couette ils suent

Et se mêle leur langue.

 

L27M28J

 

 

 

L’homme

 

Il est né d’un mélange

Fouetté à coups de pioches

Et avec la mésange

Il grandit eau de roche

 

Brûlante ouverture

Où des plaisirs ardents

Exaltants d’aventure

S’évaporent au couchant

 

Piqûre d’un scorpion

Contre tous les remèdes

Enfant de Cupidon

Petit fils d’Andromède

 

Un grand camion d’exquises

Cerises en déssert

Que mange la Marquise

Celui qu’elle préfère

 

Il est le cheval blanc

Qui porte sur son dos

La belle au bois dormant

Douce comme un agneau

 

Sous un soleil fiévreux

Lune réparatrice

Son amour est précieux

Un grand feu d’artifices

 

Une plaque chauffante

Sur laquelle est posée

La cocotte chantante

En train de s’agiter

 

On peut le comparer

Au pigeon voyageur

Grande fidélité

Parfaite à la bonne heure.

 

M28J

 

 

 

Le garçon

 

Petite dent de lait

Portée comme un diamant

Blanche couleur du lait

Mince scintillement

 

Ecume du matin

Chaleureuse et puissante

Aux cheveux courts châtains

Carrure ravissante

 

Aux chants des rouge gorges

Il se lève brûlant

Lorsque sonne l’horloge

S’efface sommeillant

 

Futur grand héritier

D’une immense richesse

Il devient cavalier

Quant à sa soeur princesse

 

Arbuste printanier

Aux bourgeons qui éclorent

Oui car c’est un fruitier

Vif et plein de ressorts

 

Il aime les dépenses

Physique, gambadin

Jamais ne s’en dispense

Gambadin balladin

 

C’est un grand voyageur

Au-delà de la Terre

Aussi agriculteur

Il sait traire la terre

 

Car elle lui procure

Les bienfaits naturels

De la vie, sa nature

Arôme non artificiel.

 

M.29J30J

 

 

 

La fille

 

La dent de la sagesse

Cirée comme un rubis

Pierre de la finesse

Elle en sera ainsi

 

Visage de l’aurore

Porte de l’évasion

À l’heure où dorment encore

Les tendres oisillons

 

Une orange pulpeuse

De savoir et de culture

Une orange juteuse

Pleine de passions mûres

 

C’est une éducation

Toutefois ordinaire

Plus tard une addiction

C’est extraordinaire

 

La plante fourragère

Grandit et resplendit

Elle sera bientôt mère

Car la vie est ainsi

 

Elle aime découvrir

Accroitre ses savoirs

Pour un peu plus murir

Elargir sa mémoire

 

Attentionnée aux faits

Et gestes des poulains

Elle sait en effet

Se mettre aux petits soins

 

Car elle est infirmière

Et même médecin

Elle est aussi fermière

Un métier qui paie bien.

 

J30J

 

 

 

La famille

 

Voici le résultat

Mélange savoureux

De deux êtres joyeux

Dans la même combat

 

Un merveilleux cocktail

Unique de saveur

Extrême de rougeur

Celle d’une prunelle

 

Elle est au grand complet

Le jus de pomme est là

Jus d’oranges et voilà

Y compris les poucets

 

Se nommant Clémentine

Débordante de jus

À mordre toute crue

Cajoline et câline

 

Son frère est le raisin

Rempli de vitamines

Croquant dès la racine

Malin et capucin

 

Et ils forment à eux

Le bonheur des parents

Deux adorables enfants

Adorables oui, deux

 

Leur vie n’est pas parfaite

Il pleut et il fait beau

Pleurant des gouttes d’eau

Car elle est ainsi faite

 

Mais ils restent contents

Car ils sont le plus grand

Trésor de tous les temps

Être père et maman.

 

V31J

 

 

 

L’homme d’aujourd’hui

 

L’homme a créé la guerre

La guerre l’a tué

Né d’une fertile terre

Poussière il est retourné

 

Les armes sont la peur

Que vit chaque être humain

Et l’homme est destructeur

Du monde de demain

 

Toujours des prototypes

D’attaque et de défense

L’homme est un pauvre type

Qui cache ce qu’il pense

 

Des idées il en a

Pour supprimer des vies

Un coeur il n’en a pas

La force lui suffit

 

L’homme est très dépassé

Par toutes ses inventions

Il n’a aucune pensée

Pour la population

 

Il est seul inventeur

De la bombe nucléaire

Il est le créateur

Du mal et de l’enfer

 

Ses préoccupations

N’ont aucune valeur

C’est la définition

De l’être sans saveur

 

L’homme est le méchant loup

Qui a dévoré l’homme

Il est devenu fou

Vertigineux en somme.

 

D12N22362355